3200 femmes conseillères municipales au Maroc

Publié le par Laurence Garnier

Les Marocains ont voté, ce vendredi, pour élire leurs conseillers municipaux . Pour la première fois, 12% des sièges étaient réservés aux femmes, qui ont ainsi obtenu 3265 sièges, sur un total de 27 795. Même si la représentation féminine reste faible, ces chiffres sont nettement supérieurs à ceux de 2003 : avec 127 conseillères municipales lors du dernier mandat, les femmes ne représentaient jusqu'alors que 0,56% des conseillers municipaux marocains.

La campagne menée autour de ces élections est aussi révélatrice de profondes évolutions. La promotion de la femme a ainsi été au coeur de ces élections, et les partis candidats, y compris celui des islamistes modérés, se sont emparés de cette thématique. Dans les deux grosses villes du pays, à Rabat et à Casablanca, on pouvait trouver des femmes têtes de liste d'un arrondissement.

Dans ce pays où 34 femmes ont été élues au Parlement en 2007(sur un total de 325 sièges), cette évolution a émané du roi Mohammed VI, qui avait appelé dans un discours prononcé en octobre dernier, à une ''collaboration constructive'' entre le gouvernement et le parlement marocains en vue de la mise en place des mécanismes électoraux permettant de renforcer la présence des femmes en politique. Pour inciter les partis à encourager les femmes à se porter candidates, le gouvernement a prévu un soutien financier : un fonds d’aide d’environ 890.000 euros a été créé par le ministère de l’Intérieur pour soutenir tous les partis qui auront une plus grande représentativité des femmes. Plus de 20 000 femmes comptaient ainsi parmi les candidats au scrutin municipal de vendredi. Au-delà des quelques 3000 élues, c'est peut-être finalement ce chiffre-là qu'il faut retenir, car il témoigne véritablement de la volonté des femmes de s'investir plus largement dans la vie politique marocaine.

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article