Une femme à la tête de l'UNESCO

Publié le par Laurence Garnier

Pour la première fois dans l'histoire de l'UNESCO ( Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture), une femme s'apprête à prendre la tête de l'Organisation . Au terme d'un cinquième tour de scrutin, la candidature de la bulgare Irina Bokova l'a emporté mardi contre le candidat égyptien Farouk Hosni, auteur de propos antisémites et accusé de pratiquer la censure dans son pays.

Agée de 57 ans, mariée et mère de deux enfants, Irina Bokova est une ancienne ministre bulgare des Affaires Etrangères. Ancienne communiste devenue Européenne convaincue, elle était jusqu'à présent ambassadrice de la Bulgarie en France et à Monaco.

Pour officiellement succéder au Japonais Koïchiro Matsuura, l'élection de la nouvelle directrice générale de l'UNESCO devra être approuvée le 15 octobre prochain par la Conférence générale, assemblée plénière qui réunit les représentants des 193 membres de l'organisation.

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article